Protection de votre revenu

 

  • Comment aimeriez-vous que cela se passe si vous deveniez invalide?
  • Croyez-vous devoir utiliser vos économies, vos REER ou être dans l’obligation d’emprunter advenant une réduction de vos revenus en cas d’invalidité ou maladie ?
  • Pendant combien de temps pouvez-vous maintenir votre style de vie si vous deveniez invalide?
  • Seriez-vous en mesure de faire face à des dépenses supplémentaires pour obtenir des soins ou traitements non couverts par la RAMQ?

 

 

La protection la plus négligé par les Québécois et pourtant celle qui sera la plus importante pour vous et votre famille.

Les réponses que me donnent mes clients sont souvent les mêmes et mes réponses les fait souvent «tomber de l’armoire».

  • le gouvernement veille sur nous :

Beaucoup pensent que le gouvernement prendra soin de nous si nous sommes invalides et que tout est fait au pays pour prendre soin de nous… C’est en partie vrai et ce pour certaines personnes, mais pas pour la grande majorité :

Les régimes gouvernementaux comme la Régie des Rentes du Québec – RRQ, la CSST, la SAAQL’Assurance Emploi, ne vous couvrent qu’en cas d’invalidité totale et ce à certaines conditions seulement… Nous pouvons oublié cette couverture si vous êtes partiellement invalide.

exemple RRQ : 

Si vous êtes âgé de moins de 65 ans, pour que la Régie vous déclare invalide, vous devez :
  • être atteint d’une invalidité grave et permanente reconnue par l’équipe de l’évaluation médicale de la Régie : vous devez être incapable d’exercer, à temps plein, tout genre d’emploi

  • avoir suffisamment cotisé au Régime de rentes du Québec

  • avoir moins de 65 ans

Balayer dans un fastfood est-ce que cela compte ? Pas mal comme limitations, non ?

Les statistiques montrent que seulement 1 à 2 % des cotisants à la RRQ bénéficient des prestations d’Invalidité.

  • aucun risque que cela m’arrive :

Certains aussi pensent qu’il n’y a aucun risque qu’ils soient invalides, que cela arrive aux autres. D’après les études, environ un tiers des québécois(es) seraient victime d’invalidité après 30 ans et jusqu’au jour de leur retraite.

Pendant combien de temps pouvez-vous maintenir votre style de vie si vous deveniez invalide? 1 mois, 2 mois, 3 mois… 6 mois, un an ?

Pourcentage de personnes qui seront invalides pendant au moins 90 jours avant l’âge de 65 ans et durée moyenne de l’invalidité
Âge % d’invalidité* Durée moyenne**
25 ans 44 % 2.3 ans
30 ans 42 % 2.7 ans
35 ans 40 % 3.1 ans
40 ans 37 % 3.3 ans
45 ans 33 % 3.4 ans
50 ans 28 % 3.3 ans

* Source : Table A des commissaires sur les statistiques d’invalidité 1985, Table de mortalité de l’ICA 92, pondérée 50/50 homme/femme
** Source : Table A des commissaires sur les statistiques d’invalidité 1985

  • mon employeur a tout prévu

D’autres viennent me voir pour faire un bilan de leur situation et s’aperçoivent que leurs assurances collectives ne les couvre pas autant qu’ils le pensaient. Cela peut aller entre 0% et 70% de votre salaire brut. Cette protection collective ne dure que le temps où vous garder votre emploi dans la même entreprise ou association…

Vos prestations sont bien entendues imposables à votre taux d’imposition de l’année de versement des prestation. À cela s’ajoute le montant de cet avantage social que vous devez ajouter à votre revenu gagné dans votre déclaration d’impôt.

Les délais, avant versement des prestations, varient souvent entre 0 à 720 jours et souvent pour des prestations payables pour votre profession habituelle allant jusqu’à 2 ans seulement.

D’autres fois, l’employeur vous couvre seulement pour un salaire maximal. Cela est vrai surtout pour certains hauts salariés. Pour le reste, si vous êtes dans cette situation, vous devez prendre une assurance invalidité complémentaire individuelle.

  • mon association professionnelle s’est occupée de tout

Dans la même veine, votre association professionnelle ou votreordre professionnel vous propose des solutions «clé en main». C’est le cas du régimes collectif des Chambres de Commerce, de l’AQIII, de l’Ordre des Ingénieurs du Québec, des Médecins, des Notaires, des Avocats…Elles ont l’avantage de protéger les travailleurs autonomes à un tarif avantageux quelques fois. Elles permettent aussi d’avoir une protection entre 2 emplois…

Distinguer ce qui est obligatoire comme l’assurance médicament de base, du reste. Certaines augmentent votre prime tous les 5 ans, d’autres tous les ans, d’autres sont nivelées. Elle sont quelques fois moins onéreuses qu’une couverture individuelle mais attention, que ce soit avec votre association ou avec votre ordre, elles ne sont valables pour vous que si vous continuer à y adhérer. Une fois parti(e) vous n’en bénéficiez plus.

  • L’assurance invalidité est trop chère pour ce que c’est

Beaucoup de mes clients s’étonnent du faible coup par jour de leur protection. Elle devrait représenter entre 1% et 2% de votre salaire… Vous assurez votre voiture, votre maison, votre bateau, votre chalet mais pas la personne qui permet d’avoir tout cela.Qu’attendez-vous ?

Calculer votre besoin

Analyse de votre situation