Investir pour les études – REEE

Épargner en prévision des études postsecondaires … facile, simple et efficace.

Avec un peu de discipline n’importe qui peut cotiser aux études de son enfant ou petit-enfant, neveu et nièce, filleul(e)…

Un Régime enregistré d’épargne-études (REEE) est avantageux, car chaque fois que vous y cotisez, le gouvernement fédéral contribue un pourcentage de votre cotisation sous la forme d’une Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE), Subvention Canadiennes supplémentaires ou Bon d’Étude Canadien (BEC) .

Les revenus de placements fructifient dans ce régime fiscalement avantageux, à l’abri de l’impôt jusqu’à ce qu’ils soient retirés, et peuvent même alors demeurer libres d’impôts dans certaines circonstances.

Financez les études de vos enfants

 

Vous pouvez vous créer un fonds de plus de 25 000$ à moindre frais. Investissez la prestation universelle pour garde d’enfants(allocations familiales), vous, comme parent, avez la possibilité d’investir les 100$ par mois que vous recevez. Lorsque vous mettez en place votre dépôt direct de la PUGE, mettez aussi en place un débit préautorisé du même montant qui sera investi dans le REEE de votre enfant .

S’ajouteront :

  1. La Subvention Canadienne pour l’Épargne-Études soit 0,20$ pour dollar cotisé
  2. et l’Incitatif Québécois (IQEE)soit 0,10$ supplémentaire pour chaque dollars cotisé

soit 30% de cotisation versées possiblement en plus par les 2 paliers de gouvernement

Pour les familles moins bien nantis, vous pourriez recevoir des sommes supplémentaires tant du provincial que du fédéral.

Le  Bon d’Études Canadien (BEC) prévoit un montant additionnel jusqu’à 2000$ max, pour les familles à faible revenu.

Avantages pour financer les études de votre enfant

  • Grâce à la Subvention canadienne pour l’épargne-études, à l’Incitatif québécois à l’épargne-études et à la non-imposition des revenus générés par le régime durant la période d’accumulation, vous pouvez atteindre plus rapidement vos objectifs d’épargne.

 

  • Les revenus générés par le régime sont imposés au bénéficiaire au moment de ses retraits. Son taux d’imposition étant généralement moindre que le vôtre, le REEE lui permet de disposer d’un capital plus intéressant et constitue un excellent moyen de fractionner un revenu.

 

  • Vous pouvez identifier plus d’un bénéficiaire, ce qui facilite le transfert des sommes accumulées d’un enfant à l’autre si l’un d’eux n’entreprend pas d’études postsecondaires.

Vos efforts donneront de meilleurs résultats si vous déterminez tout d’abord :

  • le montant approximatif que vous devriez accumuler;
  • combien vous pouvez investir, compte tenu de vos autres objectifs et de vos obligations financières;
  • votre meilleure manière d’investir.

Passez à l’action !