Pas loin de l’arnaque à grande échelle

« La BMO a surfacturé 60 000 clients :La Banque de Montréal doit rembourser près de 50 M$ pour des frais cachés pris dans des fonds de placement »

On pouvait lire ces mots dans l’article du 16 mars 2017 dans journal de Montréal.

Les révélations de la CBC de ces derniers jours sur les pressions exercées par les dirigeants et la haute direction des 6 grandes Banques canadiennes sur leurs employés pour atteindre leurs objectifs de ventes, ébranlent tellement notre société que le gouvernement a mandaté une enquête. Agence de la consommation en matière financière du Canada vient d’annoncer qu’un examen des pratiques commerciales dans le secteur des services financiers dont elle s’occupe, c’est à dire les banques commencera en avril 2017.

L’ACFC est responsable de faire respecter les obligations en matière de protection des consommateurs du secteur des services financiers sous réglementation fédérale

On pouvait lire dans l’article des affaires  du 15 mars derniers  qu’«Un courtier d’assurance de la Banque TD a avoué a l’émission Go Public que les employés sont «directement incités à raconter de fausses histoires pour vendre des produits»

Cela n’est pas très rassurant pour nous clients qui traitons avec ces puissantes institutions financières. Ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain. Certains Directeurs de Comptes sont heureusement pleins de bon sens et ont les valeurs à la bonne place.

Poser des questions, demander pour quelles raisons certains de leurs comportements ne cadrent pas à ce que vous souhaitez. Vous êtes propriétaires de votre argent et vous pouvez choisir où la placer et avec qui.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *